Comment préparer un maté ?

La préparation du maté se divise en six étapes, qui ont chacune un rôle déterminant.


Préparer un maté est un véritable processus. Réalisé correctement, il permet, d’une part, à la yerba de dégager tous ses arômes et ses bienfaits, et d’autre part, de durer jusqu’à ce que le thermos soit vide. La préparation du maté est donc déterminante pour que la dégustation soit réussie.

La personne qui prépare le maté est appelée cebador. Après la préparation, il boira le premier maté et le servira ensuite à tout le monde. Dès qu’une personne aura fini son maté, il le rendra au cebador, qui resservira la maté et le passera au suivant. La ronde continuera de cette manière sans que le cebador ne s’arrête de servir – afin que la yerba ne refroidisse jamais. Quand on n’en veut plus, il suffit de dire merci en rendant le maté, et vous ne serez plus servi.

Le but de cet article est double. D’abord, vous permettre de pouvoir bien préparer le maté, afin de profiter au maximum de son goût et de ses vertus. Mais cet article vous donnera aussi la raison de chaque geste. En effet, les étapes ont toutes un objectif bien défini, et ils seront expliqués un par un dans cet article.


Les étapes de préparation du maté

La préparation du maté comprend six étapes, expliquées ci-dessous.

1. Chauffer l’eau

chauffer l'eau

Mettre l’eau à chauffer dans la bouilloire. Pas de secret ici, on fait simplement chauffer l’eau, jusqu’à 75-80 degrés. On retirera simplement la bouilloire quelques secondes du feu, lorsqu’elle sera à environ 40 degrés, afin de réaliser la quatrième étape.

2. Remplir avec la yerba

remplir avec la yerba

Remplir le maté au deux tiers, avec la yerba. Cela permettra d’avoir suffisamment de yerba à infuser pour tout le maté, tout en laissant de la place pour l’eau. Par conséquent, plus on met de yerba, plus les doses de maté seront courtes et fortes. Moins on met de yerba, plus elles seront longues et douces.

3. Agiter le maté

agiter le maté

Couvrir le maté avec la main et le secouer, afin de répartir adéquatement les éléments. La yerba est faite de plusieurs composants (tiges, feuilles épaisses, feuilles fines et poudre). La gravité fait que la poudre ira naturellement vers le bas. En agitant le maté avec la yerba, cette poudre remontera naturellement. Cela permettra aux composants plus épais d’aller vers le bas. De cette manière, la paille ne sera pas bouchée. On fait ensuite une pente avec la yerba d’en humidifier un minimum, et d’en garder un maximum au sec.

4. Verser l’eau tiède

verser l'eau tiède

Toujours avec le maté incliné, verser un peu d’eau tiède (environ 40 degrés) en bas de la pente. À ce moment-là, l’eau de la bouilloire n’est pas encore chaude et c’est donc le moment idéal pour la servir. Reposer ensuite le maté et laisser la yerba s’imbiber d’eau quelques instants. Ce geste est nécessaire afin de ne pas brûler la yerba à son premier contact avec l’eau. Nous pourrons ainsi profiter de toutes ses propriétés bienfaisantes. Pendant cette étape, le maté reste incliné, toujours dans le but d’humidifier un minimum de yerba pour en garder un maximum au sec.

5. Insérer la paille

insérer la paille

Boucher la paille avec le pouce puis l’introduire en bas de la pente. La yerba humide permettra de bien la caler contre la paroi. Traditionnellement, on bouche la paille afin de ne pas laisser entrer d’air, pour que le filtre ne soit pas bouché par de la poudre. Néanmoins, si la troisième étape a été bien réalisée, et que la poudre est remontée vers le dessus du maté, il n’y aura pas de risques. C’est donc un geste facultatif, qui apporte une garantie additionnelle de ne pas boucher la paille. La paille est introduite de côté bas de la pente afin de suivre le rythme d’infusion de la yerba tout le long du maté.

6. Servir le premier maté

servir le premier maté

Servir l’eau chaude autour de la paille pour remplir le maté, jusqu’à ce qu’apparaisse la petite mousse blanche. On servira toujours les premiers matés dans le secteur de la paille jusqu’à ce que l’eau n’ait plus le goût de la yerba. C’est à ce moment-là qu’on commencera à humidifier petit à petit le reste de la yerba, en ayant toujours un côté humide et un côté sec. Pour servir de manière optimale, il est donc recommandé d’avoir un maté avec une ouverture ample.


Le schéma pratique de préparation du maté

Vous pouvez enregistrer ce schéma pratique qui permet de se rappeler facilement des six étapes de préparation du maté.

comment préparer un maté

En suivant bien chacune de ces étapes, aucun doute que votre maté sera délicieux, et qu’il durera jusqu’à la fin du thermos ! Cependant, il est normal de prendre du temps avant de s’approprier complètement le processus. Ce n’est qu’en répétant et en observant que la préparation s’améliorera.


Une fois toutes ces étapes maîtrisées, vous pouvez aller encore plus loin en suivant les conseils des professionnels du maté (fabricants de yerba, artisans du maté, sommeliers de yerba maté…). Ils vous aideront à préparer le maté parfait !


Partager l’article :

2 thoughts on “Comment préparer un maté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *